Un patrimoine indispensable pour notre futur : L’abeille

En quoi cet insecte ferait il partie du patrimoine ? Tout simplement parce que sans elle, cet hyménoptère de la super famille des Apoidea est à elle seule, l’un des rares insectes à polliniser correctement l’ensemble du parc botanique des régions de l’ensemble du territoire mondial. Grâce à elle, la vanille existe, le miel et la gelée royale, mais aussi grand nombre de plantes qui auraient déjà disparu si l’animal vieux de 100 millions d’années, n’avait pas entretenu de manière magistrale nos espaces naturels et maintenant nos jardins.

Cependant, la vie moderne, les pesticides, les OGM, les expériences scientifiques et génétiques mettent en péril notre animal. Depuis 1990, les entomologistes ont alerté les pouvoirs public sur la régression des colonies d’abeilles dans nos régions. La cause ? Des parasites, des virus, des champignons et l’apparition non souhaitable du frelon asiatique tueur d’abeilles et classé danger sanitaire !

L’humain, bien moins vieux que notre amie, a toujours besoin de l’autre même plus petit pour vivre. La mouche agace, pourtant si on peut la classer dans les insectes nécrophages, elle est indispensable à notre vie et à notre hygiène. L’abeille quand à elle nous permet de consommer, raisins, prunes, pommes, groseilles, pommes de terre, carottes, etc..

Il est donc grand temps d’agir ! Et pour exemple de l’ampleur des dégâts, autrefois les apiculteurs payaient pour installer des ruches près des champs d’agriculteurs. Maintenant, les agriculteurs payent les apiculteurs pour amener leurs ruches près de leurs cultures !

Comment faire ? Que l’on soit locataire, propriétaire d’une maison ou d’un appartement, il est toujours possible d’aider la nature. Sur le balcon il faut composer avec des plantes qui possèdent du nectar, du pollen, du propolis comme la sauge, plante très mellitophyle et qui ne demande pas trop d’entretien. Dans les jardins, tout est permis : N’oubliez pas les mauvaises herbes comme le coquelicot, dans les haies le cytise, l’acacia, le genêt et l’arbre à papillons entre autres. La bourrache et le melilot sont fortement conseillés.

Notre vie dépend elle de l’abeille ? en partie oui ! Alors ne laissons pas l’abeille disparaitre !



Patrimoine entre 2 Morin, association pour la conservation du patrimoine

> Accès direct aux portraits et contenus des Ambassadeurs de l'Association...

Soutenir par un don